LuxoTerra
La photo représente un enfant jouant dans les feuilles automnales. Mais malgré les couleurs eux aussi peuvent subir une déprime saisonnière
Conseils Santé

L’Automne chez nos enfants

L’automne arrive et parfois un mal insaisissable et pourtant bien réel nous saisit. Une fatigue extrême nous envahit, nos envies et notre motivation s’envolent, il s’agit pour la plupart du temps de la dépression saisonnière. Une grisaille de l’esprit qui n’épargne personne, pas même les enfants. Il revient à vous, à nous parents d’être attentifs le plus possible à ce que nos enfants ressentent afin de les aider au mieux.

Corinne Réflexologie Plantaire Luxopuncture Psio Luminorelaxation à Amiens et Saint-quentin
Corinne, la dépression saisonnière, vous pouvez nous en parler ?

Une dépression saisonnière implique une notion de chronicité. Les manifestations de type fatigue, anxiété, manque de dynamisme et d’envie se manifestent en débutant généralement en octobre pour se terminer aux alentours de mars. On voit bien la saisonnalité de ces troubles. De plus, pour parler officiellement de dépression saisonnière, il faudra que ces signes surviennent au cours de plusieurs années consécutives.

A quoi est due la dépression saisonnière et à quoi la reconnaît on ?

Avec l’arrivée de l’automne, l’humidité et le froid ainsi que le changement d’heure, notre exposition à la lumière diminue. Ce manque d’exposition à la lumière naturelle influence nos hormones. On retrouve notamment une augmentation de la sérotonine, l’hormone du sommeil. Chaque individu a une production variable de ses hormones. Il en va de même pour les enfants. S’ils se retrouvent avec une surproduction de sérotonine, ils seront exposés à la dépression saisonnière.

De plus, avec le climat ambiant très anxiogène, les changements de rythme imposé depuis plusieurs mois en cette période de pandémie, nous y sommes tous sensibles, les enfants y compris.

Comment elle se manifeste chez les enfants ?

Le plus souvent, on retrouvera un changement de comportement. Votre enfant sera souvent plus fatigué et plus grognon. Son endormissement pourra être plus difficile, ses nuits plus agitées. Ses résultats scolaires peuvent être en baisse. On peut aussi noter un comportement plus agressif, des conflits à l’école.

Quelles sont vos premières recommandations ?

Tout d’abord être à l’écoute de ce que nos enfants nous disent et ne nous disent pas, leur parler, leur demander, les écouter et leur expliquer que ce que l’on ressent est normal et peut arriver à tout le monde.

Il faut que la relation de confiance se crée ou perdure dans les deux sens, sans laquelle il sera plus difficile de surmonter cette épreuve. A un âge où l’on découvre encore nos émotions et notre nous intérieur, il n’est jamais évident de se confier. Même à ses parents !

Ensuite, nous pouvons aisément apporter des aides par l’alimentation. Je peux vous conseiller des légumes comme la pomme de terre, la carotte, le navet, le céleri-rave riches en tryptophane. Le triptophane est un acide aminé essentiel qu’on retrouve aussi dans les produits laitiers, la noix de coco, les œufs et la volaille. Il est un précurseur de la mélatonine, de la sérotonine et de la bufoténine. Il est aussi indispensable à la formation de la vitamine B3 qui intervient directement dans la production d’énergie. Notre organisme en a besoin quotidiennement. On peut aussi lui conseiller de prendre en goûter des amendes ou des noisettes. On veillera également à apporter suffisamment de vitamine C pour l’énergie qu’elle met à disposition du corps.

On veillera aussi à limiter l’apport de sucres rapides qui peuvent avoir tendance à épuiser davantage l’organisme.

logo automnal du centre de réflexologie plantaire, de luxopuncture et de luminothérapie Psio
Et au sein de votre cabinet, que pouvez vous proposer ?

Comme pour les adultes, j’invite tout d’abord les parents et leur enfant à venir me rencontrer lors d’un bilan gratuit. Il est important de poser les bases d’un bon diagnostic, de proposer la meilleure composition de soins pour les problématiques qu’ils rencontrent. C’est aussi le moment de pouvoir répondre aux questions des parents et marquer les bases de la confiance.

Ensuite, je peux proposer selon les cas et les profils des enfants plusieurs types ou combinaison de soins.

Tout d’abord, on retrouve la réflexologie plantaire. On oublie souvent les bienfaits qu’elle peut apporter également aux enfants. Vous retrouverez plus d’informations à ce sujet sur cette page en cliquant ici.

Nous pouvons de façon isoler ou combiner à la réflexologie plantaire proposer la luminothérapie Psio( 👈). Cette technique comblera parfaitement le manque de lumière de la saison. Cette technique permettra aussi aux enfants de pouvoir s’apaiser et détendre les tensions nocives de leurs esprits.

Ensuite, la proposition peut également être la luxopuncture( 👈) qui aidera à la stimulation de dopamine.

Vous retrouverez l’ensemble de ces soins sur le site internet. Si votre enfant rencontre ce type de problématique (et si vous êtes vous même touché par une dépression saisonnière); n’hésitez pas à me contacter via le formulaire (page contact du site).

Prenez soin de vous et de ceux qui vous sont proches et chèrs.

Corinne

Praticienne Bien Être vous proposant la réflexologie plantaire, la luminothérapie et la luxopuncture. Le centre LuxoTerra et ses outils ont été pensés par et pour vous, afin de répondre le plus pertinemment possible à vos besoins et vous accompagner dans vos démarches bien être. Prenez soin de vous, Corinne

Leave a Reply